Accueil Menzel Temime Photothéque Actualité Forum Livre D'or Nous
 

Nécropole Punique de Sidi Salem
 



L’existence d’une agglomération antique sous la ville actuelle de Menzel Temime repose sur la présence, dans ses environs immédiats, de deux vastes nécropoles puniques, celle de Sidi Salem et de Sidi Jamel ed-Dine, dont les débuts remontent au 6éme siècle av. J.-C.

La nécropole punique de Sidi Salem est située sur la route principale en direction de la plage sur une colline dominant la mer. Le site doit son nom moderne à un saint homme connu sous le nom de Sidi Salem Hmam dont la couple a été érigée sur le sommet de la colline. Les tombes furent creusées dans la roche selon les disponibilités du terrain, sur une superficie d’un hectare. On y a mis au jour 89 tombes : 17 tombes à simples fosses creusées dans le roc et obturées avec des dalles; les 72 tombes qui restent sont tripartites. Une tombe mérite une attention particulière puisqu’elle se distingue par son mausolée qui fait face à l’entrée de la chambre funéraire; il est à demi-peint et à demi-taillé avec représentation de pilastres à chapiteaux éoliques, assises et entablement.
Certaines tombes qui ont échappé au pillage ont livré des objets en céramique, en bronze et en or massif dont une oenochoé, une hachette-rasoir, trois bagues en or, des boucles d’oreille, des scarabées … leur chronologie est fixée entre les 4éme et 3éme siècles av. J.-C.

Cette nécropole se distingue surtout par ses décorations peintes et sculptées. Sont représentés :
   - des mausolées monumentaux avec chapiteaux, entablement et couronnement,
   - des frises à motifs géométriques empruntés qui sont à ranger dans le répertoire libyque fréquent dans la décoration de la poterie berbère,
   - le signe de Tanit présent, sculpté ou peint, dans les tombes a pour fonction d’éloigner les mauvais esprits et d’assurer l’intégrité de la sépulture,
   - décor anthropomorphique et zoomorphe, motifs végétaux, scène navale.
Les murailles de la ville de Curubis ont vraisemblablement inspiré les peintures de la cité fortifiée dans les tombes.



La grande nécropole punique de Menzel Temime est la plus importante du monde découverte jusqu’ici. En effet, si la nécropole de Kerkouane compte une soixantaine de sépultures taillées dans le roc, celle de Menzel-Témime en compte plus d’une centaine . Cette nécropole date des IIIe et IIe siècles Av. J. C. mais les traces de la ville n’ont pas été découvertes à ce jour ! La ville serait « engloutie » sous les nouvelles villas construites depuis une quarantaine d’années au bord de la mer, alors que pour les colonnes et les pierres de taille, il faudrait rechercher dans les plus anciennes constructions de la ville moderne où elles auraient été remployées pour l’édification des mosquées et des zaouïas.

Le Professeur Fantar, éminent spécialiste de l’histoire de la période punique, propose de nommer l’antique Menzel-Témime « Tafekhsite », du nom berbère ancien d’un henchir, domaine agricole limitrophe de la ville, puisqu’on sait qu’en Tunisie, les appellations berbères des lieux ont survécu aux dominations carthaginoises, romaine, vandale et même arabe. Certains spécialistes proposent Menzel-Témime pour localiser Mégapolis ou Tynes la blanche , ces deux villes qui ont été détruites par Agathoclès, le tyran de Syracuse, en 311 A. J. C. La troisième ville qui fut détruite lors de la même expédition contre Carthage est Néapolis.

L’antique Menzel-Témime semble avoir sombré dans l’oubli, ainsi que Kerkouane et Adyn qui n’ont jamais été ni réhabilitées ni réhabitées, et si Kerkouane a été exhumée de ses cendres par une série de campagnes de fouilles depuis les années 1950, Adyn attend encore son tour ; quant à Menzel-Témime, elle a pu renaître à la suite de circonstances historiques précises.


 

Quelques objets historiques retrouvés dans les tombes

Hachette-rasoir
 

 

Bagues en or massif

 

 

 

Références bibliographiques :
- FANTAR Mohamed Hassine. "L'archéologie punique au Cap Bon", 1985.
- Fouilles 1979-81. Département punique. Nécropole punique de Sidi Salem (Menzel Temime).
- AZOUNA Jalloul. « Menzel Temime, capitale de la Dakhla ».
- AOUNALLAH Samir, FANTAR Mounir. «À la découverte du Cap Bon, Guide historique et archéologique".
- GHALIA Taher. "Le Cap Bon, El Watan el Qibli, le Pays, l'Histoire, les Hommes."

 
 
 
 
© Copyright Menzel Temime 2007 Menzel Temime droits résérvés.
    Pour plus d'information veuillez nous contacter.
Webmaster  
Novembre 2007